Accueil du site > Les réseaux en Rhône-Alpes > Le réseau Isère > Graines de vie, Graines d’envies

Graines de vie, Graines d’envies

Réseau des jardins collectifs à vocation sociale
de l’Isère

Les premiers jardins d’insertion sociale de l’Isère ont été créés au début des années 90.
En 2004, face à l’isolement des animateurs, les acteurs de 5 jardins du Nord Isère ont commencé un cheminement commun. De ces rencontres est né le réseau des jardins d’insertion sociale du Nord Isère, nommé « Graines de vie, graines d’envies », en novembre 2006.

En 2009, le réseau est devenu départemental. Il regroupe aujourd’hui 11 jardins collectifs à vocation sociale dans tout le département, de Morestel à Mens, de Vienne à Pontcharra.

Au regard de la diversité des structures porteuses de jardins (petites ou moyennes associations, centres sociaux, CCAS), les responsables des jardins ont décidé de ne pas de structure juridique au réseau.

L’animation est assurée par le passe-jardins. Les décisions stratégiques sont prises par un comité de pilotage, qui réunit les responsables des jardins membres et les financeurs, ainsi que deux représentants des animateurs et des jardiniers.

Les jardins membres
Quand les personnes ne sont pas disponibles pour trouver un travail rapidement,quand elles sont trop isolées, qu’elles ont perdu les repères qui guident notre vie quotidienne, quand elles rencontrent des problèmes de santé, de logement, quand elles n’ont plus d’envies, nos animateurs les aident à surmonter peu à peu leurs difficultés. Ils les accueillent, les écoutent, les soutiennent, les cadrent, les responsabilisent, les valorisent.

Des jardiniers bénévoles
Les jardiniers ne sont pas embauchés en contrat aidé comme dans les structures d’insertion par l’activité économique. Il n’y pas d’objectif de production marchande : le travail et les légumes récoltés sont partagés, ainsi que le plaisir de ne pas être tout seul. Les surplus éventuels de légumes sont donnés à des associations caritatives.

Un outil au service des politiques publiques
Les jardins sont un outil parmi d’autres dans le champ de l’insertion : les travailleurs sociaux peuvent orienter des personnes au jardin. Le travailleur social, ainsi que la personne qui vient au jardin, ont des attentes, se fixent des objectifs, que la participation au jardinage collectif doit permettre d’atteindre.

Les publics orientés sur les jardins présentent des
problématiques variées telles que le handicap, l’isolement, la santé physique ou mentale, l’alcoolisme ou la consommation d’autres drogues, la difficulté à trouver un emploi par manque de qualification ou du fait de l’âge... Le jardin permet de travailler certaines de ces problématiques et pourra être une étape vers une insertion professionnelle.

Une mixité des publics pour une dynamique de groupe plus riche La mixité sociale, générationnelle et culturelle est vivement souhaitée et les jardins sont pour la plus part largement ouverts à tous les habitants de leur territoire.

Recherche

Dans l'agenda

« juillet 2016 »
LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
 

Annuaire des jardins et des ressources en Auvergne - Rhône-Alpes


Le troc-jardins de Rhône-Alpes


Assises 2012-2013



Cartes du passe jardins


Dans cette rubrique

Jardins du réseau Isère

Obtenir un PDF

Actualités Les réseaux en Rhône-Alpes L'association le passe-jardins Ressources